11
Avr

La porte ouverte doit être fermée !

   Ecrit par : thievicz   et classé dans Non classé

J’accuse La porte ouverte de faire de la propagande anarchiste, de jouer le jeu des dilettantes et des poseurs, ainsi que de propager des cancers tels que la fainéantise ou la paresse, voire, certainement, de célébrer la sieste et la rêverie lors de cultes secrets.

J’accuse La porte ouverte de ne pas avoir foi en la collectivité, en l’esprit grégaire ni en l’estime mutuelle nécessaire à l’esprit de compétition et d’évolution.
J’accuse La porte ouverte de ne pas avoir conscience de la beauté du travail administratif, de sa nécessité ni de sa métaphysique transcendante, onirique et cathartique.

J’accuse La porte ouverte de ne pas bien penser !

Bouh La porte ouverte, Bouh ! Au bagne !

 

24
Mar

Pole Danse

   Ecrit par : heresie   et classé dans Non classé

3
Mar

Nouvelle traduction de Lovecraft

   Ecrit par : thievicz   et classé dans Non classé

Extrait d’une interview que j’ai donnée à l’occasion d’une nouvelle traduction de Lovecraft que j’ai prévue de faire.

 

– Comment vous est venue la rare idée de retraduire Lovecraft ?

– Privé du moindre esprit créatif je me dirige naturellement vers la reproduction et l’adaptation, rien d’autre. Etant de formation universitaire, je ne suis doté d’aucun autre talent que de remuer les excréments, et j’observe avec jalousie tout ce monde qui patauge joyeusement dans les égouts en ce moment. Et moi, je veux suivre le mouvement.

– Comment avez-vous découvert Lovecraft ?

–  En jouant aux jeux de rôle lors de mes études, et je me suis toujours dit qu’un jour je le traduirai à mon tour, même si en réalité je n’avais lu que des textes signés Derleth et quelques extraits du Necronomicon de Simon pour avoir une solide base de connaissance pour les parties.

– Le défi est d’autant plus courageux de votre part qu’il est risqué.

– La mode est avec moi, les grands dieux ayant mis à mal le peu de santé mentale de tous ces lecteurs avides d’achats, tous ces crétins pour qui Lovecraft se résume à Cthulhu ou aux Grands Anciens, nombreux sont les nantis prêts à mettre la main à la poche pour tout un tas de choses inutiles.

– Peut-on espérer des suppléments ?

– En effet. Tout se passera par financement participatif et chacun se fera son propre lot. Nous proposerons des figurines Cthulhu toute mignonnes, des illustrations, des porte-clefs avec le signe des Grands Anciens, des pins parlants, des ouvre-bouteilles… Bref ce que tout le monde peut attendre d’une nouvelle traduction.

– Mais en ce qui concerne le contenu précisément ?

– Je veux être absolument clair là-dessus : puisque les gens payent avant d’avoir le livre consultable, des mois voire des années avant, nous comptons sur le buzz et les réseaux sociaux pour ramener le maximum de gens possible. Personne ne sera déçu, ça sera un intégral des œuvres comme dans l’édition Bouquins mais avec toutes les lettres, essais et collaborations en moins, donc bien mieux.

– En ce qui concerne la traduction beaucoup s’inquiètent.

– C’est inutile car tout sera modernisé ! J’aimerais faire comme l’un de mes collègues (pour un autre auteur) et traduire même les noms propres ! Lovecraft deviendra Taillamour, Charles Dexter Ward sera renommé Charles Dexter Quartier. Il faudra s’y faire. Les virgules seront remplacées par des points, les mots rares par des synonymes plus courants, le subjonctif par l’indicatif, les formes poétiques et abstraites par des métaphores prosaïques contemporaines, etc.

– Le monde éditorial actuel vit une période excitante : les littératures de l’imaginaire se réduisent à de la fantasy niaise et à des récits SF anthropocentriques, il n’y a plus de fantastique mais il y a de la bit-lit. Quelle sera la place d’une nouvelle traduction de H.P.L. ?

–  Je voudrais assécher les passions littéraires en réduisant le domaine à quelques auteurs emblématiques en jouant sur une saturation éditoriale redondante. Je ne veux pas que soient traduits M.R. James, Ambrose Bierce, Blackwood, Belknap Long ni les lettres de Lovecraft, ni rien d’inédit ou rare ! Il faut que ce soient les mêmes récits qui soient déclinés en une dizaine de traductions différentes. Et je veux aussi écrire une préface dénonçant le racisme de Lovecraft, et aussi apprendre aux clients que toute la légende de H.P.L. est fausse : il n’était pas aussi solitaire ni fou qu’on le pensait. J’ai procédé à d’intenses recherches en collaboration avec des psychanalystes et des spécialistes internationaux, et j’en suis arrivé à des conclusions qui surprendront tous ceux qui ont des livres mais ne les ont jamais ouverts.

– Lovecraft – ou plutôt Taillamour – appartient au passé. Qui s’y intéresse encore ?

– Beaucoup de monde aime à se plonger dans les anciens temps comme l’époque de Lovecraft lorsque les voitures étaient à vapeur et que les gens devaient subir le moyen-âge, et certains de ses récits, une fois remaniés, seront d’une actualité incroyable !

– Avez-vous prévu de traduire, dans un second temps, ses correspondances ou les livres qui ont inspiré Lovecraft, comme l’a fait Hippocampus press ?

– Ce serait un échec inutile. Hippocampus press sont des losers. Je passe par le financement participatif pour la publicité, pas pour réunir les fonds dans l’inepte but de mener à bien un projet underground et périlleux tel que les lettres de Lovecraft ou les veux bouquins poussiéreux qu’il lisait. On mettrait quoi dessus pour attirer les geeks s’il n’y a pas de Cthulhu ou de nom hype ? lol

– Lol. Hihi.

15
Fév

Francis Thievicz encore flashé

   Ecrit par : heresie   et classé dans Non classé

28
Jan

Offensive Belge

   Ecrit par : heresie   et classé dans Non classé

27
Jan

Une trace gluante

   Ecrit par : thievicz   et classé dans Publications

 » J’ai lu l’anthologie Sur les traces de Lovecraft volume 2. Mon vieux il y a de ces horreurs là-dedans !

– Ah ! Ne m’en parlez pas, tous ces personnages pathétiquement humains qui grouillent, s’effraient d’un rien, se perdent dans un pauvre angle non-euclidien, abandonnent la raison sous l’effet d’une misérable torsion de l’espace-temps, se rattachent à leurs misérables vies comme des moules à leur rocher… J’en ai vomi de l’encre.

– Quelques sublimes apparitions se devinent néanmoins, de belles créatures cosmiques, des perspectives chaotiques, des goéties blasphématoires, mais cela ne suffit pas à me faire chevroter.

– A moi non plus, allons trouver l’un des auteurs et le tourmenter dans ses rêves!

– Ensuite nous rendrons fous les lecteurs.  »

 

17
Jan

Le Novelliste

   Ecrit par : thievicz   et classé dans Non classé

Si cette couverture vous donne envie d’en apprendre davantage sur cette revue : https://novelliste.redux.online/catalogue/le-novelliste-01/

 

Et en guise d’argument :

Certains sont les descendants de Yeshua Ben Yossef, d’autres sont nés en Argentine avec une moustache et un brassard frappé d’un symbole tribal, et encore d’autres ont pour arrière-arrière-grand-mamie une comtesse hongroise adepte des bains sanglants. A chacun son héritage à charrier… Mais si vous êtes avides de savoir pourquoi je peux être fier de mes origines, alors jetez-vous sur L’arrhénotoque (hélas écrit par La Verdière, mais on ne choisit ni ses ancêtres ni ses biographes…), entre autres bonnes nouvelles à l’ancienne celle-ci fleure bon la tératologie et les joyeusetés décadentes. Concernant tout le reste de ce numéro je vous laisse le découvrir par vous-même.

 

 

14
Déc

Joyeux noël tonton Carl

   Ecrit par : heresie   et classé dans Non classé

29
Nov

Du non problème de la réédition de La comédie de la mort

   Ecrit par : thievicz   et classé dans Non classé

Théophile Gautier et sa Comédie de la mort n’est pas d’actualité. Il ne permet pas de se sentir mieux dans sa vie ni avec ses amis ni dans la société. Il n’optimise aucune performance ni productivité. Il n’a pas été retraduit du français au français, et, donc, les virgules n’ont pas été remplacées par des points et les mots compliqués n’ont pas été changés. Aucun universitaire ne s’est penché dessus pour livrer une étude psychanalytique et critique en guise de préface. D’ailleurs le livre n’est plus officiellement réédité hors intégrale, et c’est tant mieux !

Les lecteurs de vieux livres sont des losers qui s’exposent à des maladies disparues telles que la mélancolie ou le spleen !

 

Tristesse

Avril est de retour.
La première des roses,
De ses lèvres mi-closes,
Rit au premier beau jour ;
La terre bienheureuse
S’ouvre et s’épanouit ;
Tout aime, tout jouit.
Hélas ! j’ai dans le cœur une tristesse affreuse.

Les buveurs en gaîté,
Dans leurs chansons vermeilles,
Célèbrent sous les treilles
Le vin et la beauté ;
La musique joyeuse,
Avec leur rire clair
S’éparpille dans l’air.
Hélas ! j’ai dans le cœur une tristesse affreuse.

En déshabillés blancs,
Les jeunes demoiselles
S’en vont sous les tonnelles
Au bras de leurs galants ;

La lune langoureuse
Argente leurs baisers
Longuement appuyés.
Hélas ! j’ai dans le cœur une tristesse affreuse.

Moi, je n’aime plus rien,
Ni l’homme, ni la femme,
Ni mon corps, ni mon âme,
Pas même mon vieux chien.
Allez dire qu’on creuse,
Sous le pâle gazon,
Une fosse sans nom.
Hélas ! j’ai dans le cœur une tristesse affreuse.

 

24
Nov

Mort numérique

   Ecrit par : thievicz   et classé dans Non classé

Excellente initiative de La Clef d’Argent de proposer les livres de Ganche en version numérique en fouillant dans cette page